Un bon plan pour soigner nos chevaux

By Audrey - 24.8.18



Avoir un cheval c’est clairement un objectif pour la plupart des cavaliers. Mais c’est aussi une étape très importante. Une acquisition ne se fait pas du jour au lendemain et même une fois les papiers en main le propriétaire doit faire face à beaucoup d’imprévus. A ça s’ajoute la lourde responsabilité de garder notre animal en bonne santé. Pas toujours facile quand on devient proprio pour la première fois ! Parce qu’on a beau avoir un G7 et avoir remporté des compétitions avec des chevaux de club ou même des DP, personne ne nous apprend à soigner un cheval. Et on est souvent bien ignorant en ce qui concerne son fonctionnement (biomécanique, digestif, respiratoire, etc.).

Une solution pour se former ?

Pour pallier à ce manque de connaissance, je vous avais parlé de Classequine. J’avais suivi leur formation sur la gestion des urgences. Une formation d’une demi-journée dispensée par une vétérinaire. L'objectif : rendre les propriétaires plus autonomes et sereins en cas de problème de santé. Je vous avais filmé ça et la vidéo est toujours disponible ici :


C’était il y a plus d'un an et depuis Classequine a poursuivi son développement. Les écuries partenaires se sont multipliées, les thématiques des formations ont également évoluées. De mon côté je suis toujours aussi emballée par le principe. Je suis convaincue que tout propriétaire devrait s’inscrire à ces formations qui permettent à la fois d’élargir nos connaissances, de moins appréhender un soucis de santé et d’être à même de réagir correctement.


Quoi de neuf chez Classequine ?

Récemment l'entreprise a également développé une activité de vente de produits de soins. La boutique est d'ailleurs disponible sur leur site. Si je décide de vous en parler c’est parce qu’il y a un petit plus sur cette boutique (ben oui, on en connait tous des boutiques en ligne…) !
En effet, pour chaque produit on a accès à un descriptif réellement détaillé. Et ça, ça fait plaisir ! Combien de fois j’ai dû fouiner pour trouver des compos, essayer de comprendre quels ingrédient fait quoi ? Je ne compte même pas... Là c’est clair et ça permet de mieux cibler les produits et d’acheter ce dont on a réellement besoin. En plus, il y aussi une petite partie de la description qui explique comment l’utiliser au mieux.
Pour vous montrer ça je prends l’exemple d’un produit que je connais bien, le CAD'ERMITE, que j'ai testé tout l'été.


Produit testé sur mes chevaux, une revue est disponible sur ma chaîne youtube

Les produits sont classés selon différentes catégories : en fonction de la pathologie (locomotion, soins de la peau, digestion, …) ou du type de produit (compléments alimentaires, plantes et produits naturels, matériels de soin, …). Les spécialistes de Classequine ont sélectionné les produits présents sur la boutique pour leur efficacité, pour leur rapport qualité/prix ou encore pour la réactivité de la marque. On ne retrouve donc pas l’ensemble des gammes de chaque marque, ce qui évite de multiplier les produits traitant une même pathologie.


Un petit plus sympa

Un autre point que je voulais souligner et qui est non négligeable c’est la présence des "Fiches maladies". A nouveau classées selon des catégories, elles permettent de se renseigner sur des pathologies assez courantes. Ces fiches sont très détaillées mais restent à la portée de n’importe qui (pas besoin d’avoir un doctorat de biologie pour les comprendre).
Elles sont construites en plusieurs parties et détaillent les symptômes, listent les causes et en expliquent les impacts de la maladie sur l’organisme du cheval. En fin de fiche les traitements possibles sont présentés ainsi que des conseils préventifs. Ils sont associés avec les produits disponibles dans la boutique. Pour finir les références bibliographiques sont citées, ce qui peut être utile si on cherche plus d’informations.



Malgré toutes ces informations, si vous n’arrivez pas à faire un choix, Classequine offre la possibilité de poser des questions à un vétérinaire équin. Elles doivent être aussi détaillées que possible en indiquant l’âge du cheval, ses habitudes, son travail, ses antécédents etc. On peut ainsi bénéficier d’un conseil personnalisé qui vise à aiguiller le propriétaire vers le traitement le plus adapté à son cheval. Il arrive aussi que le vétérinaire ne recommande aucun produit mais donne des conseils malgré tout (petite modification alimentaire, modification du rythme de travail ou autre selon les cas).

Le mot de la fin

Mon conseil personnel (et qui n'engage que moi) : essayer de soigner votre cheval de la façon la plus naturelle possible. Si vous observez un symptôme chronique cherchez-en la cause afin de la supprimer. Ce sera bien plus bénéfique que de le camoufler grâce à des médicaments. Et ça vaut aussi pour vous.

  • Share:

You Might Also Like

0 commentaires